Formation

 

Topo sur les deux maquettes du DES de médecine générale encore en vigueur

L’ancienne maquette, avant la réforme …

6stages de 6 mois, le tout divisé en 2 parties : les 2 premières années avec réalisation de 4 stages obligatoires de la maquette :

  • Stage hospitalier en service de médecine polyvalente adulte
  • Stage hospitalier aux urgences adultes
  • Stage chez un praticien généraliste en ville (UPL)
  • Stage en pédiatrie et/ou gynéco (en ville ou hôpital)

Puis la troisième année, où il est possible d’orienter ses stages selon son projet professionnel

  • Stage SASPAS ou Projet personnel (OBLIGATOIRE)
  • Stage libre hospitalier ou 2° SASPAS selon les disponibilités

Le stage au CHU est théoriquement obligatoire, dans la limite des postes disponibles. À Grenoble, il n’est plus obligatoire du tout, la dérogation nécessaire du coordinateur du DES étant toujours donnée.   Les internes ne peuvent faire qu’un seul stage au CHU sauf dérogation du coordinateur du DES (demande préalable à faire avant les choix de stage).

Maquette définie et réglementée par le décret n°2004-67 du 16 janvier 2004, l’arrêté du 10 août 2010 modifiant l’arrêté du 22 septembre 2004, l’arrêté du 4 mars 1997 et le décret n° 88-321 du 7 avril 1988. Règlement des études 2016-2017

Depuis la réforme du 3e cycle… depuis 2017.

L’idée est de niveler la formation de l’ensemble des internes sur un modèle commun en 3 phases :

  • Phase socle : 1 an. Prise progressive des fonctions d’interne. Acquisition des connaissances et compétences de base de la spécialité. Elle se termine par un bilan de phase socle ou sera examiné le portfolio et les évaluations des stages effectués, puis qui débouche sur un ‘contrat de formation’. En médecine générale elle se compose de 2 stages obligatoires :
    • l’un chez le médecin généraliste et
    • l’autre en service de médecine d’urgence en milieu hospitalier (ordre à choisir)
  • Phase d’approfondissement : 2 ans. Acquisition approfondie des connaissances et des compétences de la spécialité. Elle doit comporter
    • 1 stage en médecine polyvalente dans service hospitalier (à faire en 3e ou 4e semestre)
    • 1 stage de santé de l’enfant, en ambulatoire ou en milieu hospitalier, ou sur des terrains mixtes.
    • 1 stage de santé de la femme, chez des praticiens ayant une importante activité gynécologique ou en milieu hospitalier en gynéco-med.
    • 1 SASPAS : stage en soins premiers en autonomie supervisée.
  • La phase de consolidation, normalement de 1 ou 2 ans n’existe pas en médecine générale pour l’instant.

L’idée est aussi de séparer la validation du DES de la soutenance de thèse. C’est pourquoi la validation de la thèse devra être soutenue à l’issue de la phase d’approfondissement pour l’ensemble des spécialités. Une exception est faite pour le DES de médecine Générale pour lequel la thèse doit être soutenue dans les 6 ans après l’inscription (3 ans après la fin de maquette).

Les étudiants ayant validé 3 semestres dont le stage chez le praticien (UPL) peuvent demander une licence de remplacement auprès du Conseil Départemental de l’Ordre.

Décret du 25 novembre 2016 relatif à l’organisation du troisième cycle des études de médecine et modifiant le code de l’éducation, NOR: MENS1620996D. 

Règlement d’études DES de médecine générale Grenoble 2017/2018

Les spécificités de Grenoble

Les spécificités de l’internat à Grenoble sont :

  • d’assurer des stages de qualité grâce à une évaluation régulière par ARAVIS en lien avec le département de médecine générale de la fac (DMG)
  • Sur l’ancienne maquette : d’assurer à tous les internes de faire leurs 4 stages obligatoires les 2 premières années, leur permettant ainsi d’orienter leurs stages de 3ème année selon leurs projets professionnels futurs.
  • Sur la nouvelle maquette et pour les nouveaux : d’appliquer directement la nouvelle maquette avec un stage UPL et d’Urgences garanti pour tous les internes dans la phase socle (donc pas de « maquette de transition », contrairement à bon nombre d’autres villes)
  • de développer les stages pédiatrie et gynécologie en ambulatoire qui sont aujourd’hui encore rares (généraliste ayant une forte activité gynécologie et pédiatrie, PMI, planning familial, pédiatre, médecine scolaire)

Dossier d’apprentissage ou Portfolio

Général

Un portfolio électronique contenant le cursus en stage, les traces d’apprentissage réalisées, et tout élément qui permet d’apprécier la progression de l’étudiant pendant la durée de son DES est constitué dans l’espace numérique de travail de celui-ci. Le contenu du portfolio devra être présenté aux enseignants lors de rendez-vous pédagogiques organisés par le DMG, ayant pour objectif de guider le futur professionnel dans la construction de son projet. Il sera en particulier présenté en fin de phase socle et argumenté oralement devant un jury d’enseignants. Le jury fera part de ses constatations à l’étudiant et à la commission locale de coordination du DES. Cette étape est obligatoire pour permettre l’établissement du contrat de formation Ce contrat définit les objectifs pédagogiques et le parcours de formation suivi au sein de la spécialité. Il peut faire l’objet d’évolutions, notamment pour y inclure une option ou une formation spécialisée transversale que l’étudiant est autorisé à suivre et le cas échéant, le parcours recherche dans lequel il est engagé. En fin de cursus, un mémoire, version finale du portfolio sera argumenté oralement devant un jury d’enseignants.

Les enseignements hors stage

Obligatoires :

  • GEP (Groupes d’Echanges de Pratique) anciennement GAC ou GP ou GAP : ce sont des enseignements en petits groupes organisés et animés par un médecin généraliste enseignant. Ils ont lieu à Annecy, Chambéry, Grenoble, Sallanches, Thonon et Voiron. Les séances se déroulent en journée et ont une durée d’une demi-journée. Chaque centre est autonome et fixe les modalités pratiques en début de semestre. La participation minimale requise est de 4 séances par semestre dans le même groupe. Les groupes d’échanges de pratique organisés lors des stages chez le praticien peuvent se substituer aux GEP, dans la limite de deux semestres. Pendant la phase socle, une dérogation est à solliciter auprès du directeur du DMG.
  • Séminaire d’accueil : il a lieu lors du premier semestre. La durée est de 3 demi-journées.
  • Ateliers thématiques : atelier d’échange de pratiques centré sur les familles de situation et d’aide à la rédaction des traces d’apprentissage. Leur durée est de 2 demi-journées. Il est nécessaire de participer à 2 ateliers thématiques par an.
  • Séminaires ou atelier recherche : ils constituent une aide méthodologique pour les travaux de recherche et de thèse. Au moins un par an d’une durée d’une demi-journée, dont le premier en présentiel.

Optionnels : (au moins 1 par an)

  • Ateliers de communication, trois ateliers dans la phase socle, décentralisés (Grenoble et Annecy). Les étudiants qui s’inscrivent s’engagent sur les trois ateliers.
  • Séminaire UPL en pratique.
  • Participation au Congrès de la médecine générale ou au Congrès du CNGE.
  • Présentation orale dans l’un des deux congrès précédents
  • Tests de lecture des revues Prescrire ou Exercer –
  • Engagement syndical ou humanitaire (avec justificatif)

Traces d’apprentissage

A partir d’une situation concrète vécue posant un problème médical, relationnel ou autres, l’interne et le médecin généraliste doivent cibler la problématique puis s’auto former (recherche bibliographique, séminaire, GAC, revues médicales, communication …), pour permettre une « acquisition de compétences ».

La trace d’apprentissage est la mise par écrit (sous format informatique) de ce processus : la difficulté initiale, la compétence de la marguerite mise en jeu, la méthode et les moyens pour progresser, la situation finale.

Chaque semestre de stage doit faire l’objet de traces d’apprentissage. Celles-ci doivent être validées par un enseignant.

  • 1 trace d’apprentissage au cours de chaque stage hospitalier
  • 3 traces d’apprentissage au cours de chaque stage ambulatoire (UPL, mère/enfant, SASPAS, et projet personnel

Contacts avec le tuteur

Les internes sont accompagnés dans leur cursus par un tuteur. Celui-ci est chargé, entre autres, de veiller à la production des traces d’apprentissage nécessaire à la constitution de leur dossier d’apprentissage.

Au cours du DES, 3 rencontres interne-tuteur sont obligatoires, une par année de DES, la première ayant lieu dans les 3 premiers mois.

 

Pour les anciennes maquettes : Les équivalences d’heures d’enseignement en résumé

Les noms des anciens séminaires : 

  • Séminaire ATAC (Atelier des Techniques d’Acquisition de Compétences) : il a lieu lors du premier semestre d’internat. La présence y est obligatoire. Il valide 14 heures d’enseignement.
  • Séminaires biomédicaux, d’aide à la réflexion, d’acquisition de compétences professionnelles.

Dès lors qu’un séminaire est proposé sur le site Med@tice, sauf mention contraire expresse, chaque demi-journée suivie valide 3 heures 30 d’enseignement.

  • Séminaires recherche : ils constituent une aide méthodologique pour les travaux de recherche et de thèse. Chaque demi-journée effectuée valide 3 heures 30 d’enseignement.

La production d’une trace d’apprentissage liée aux activités décrites ci-dessus permet la pondération des équivalents heure. Un coefficient multiplicateur 2 est alors appliqué.

  • ATAC= 14 h
  • GAC 4X4 =56 h
  • Trace d’apprentissage Evolutive 14h par année = 42h

Chaque trace d’apprentissage (TA) = 7h ;

  • 3 traces/stage ambulatoire et 2 semestres ambulatoires = 6 traces = 42h
  • 1 trace / semestre hospitalier et 4 semestres hospitaliers = 4 traces = 28h
  • Total Traces d’Apprentissage = 70h

Séminaires : 7h pour une journée, 3h30 pour 1/2 journée

Tests de lecture Exercer ou Prescrire : 7h/an

Congrès MG ou CNGE ou autre directement lié à la MG : 7h/an

Au total avec ATAC les GAC les TA et la TA évolutive cela équivaut déjà à 180 équivalent/heures.

Donc avec 3 séminaires étalés sur 3 ans le compte horaire y est.

Cependant il faut bien faire ses TA.

Validation

Sessions de validation tous les mois.

DA doit être envoyé 2 mois avant la session.

Mémoire

A savoir : il est supprimé dans la nouvelle maquette au profit d’un meilleur travail autour de la thèse.

1. Général

Permet la validation du DES avec le dossier d’apprentissage

Doit être en rapport avec la médecine générale

A Grenoble il peut faire tout ou partie de la thèse tant que celle-ci porte sur un sujet de médecine générale

La soutenance du mémoire de DES de médecine générale a lieu de préférence en cinquième ou sixième semestre du DES.

Doit être soutenu dans les 3 ans après la fin théorique de la validation du DES (soit maximum 6 ans après l’inscription au DES, en médecine générale.)

2. Contenu

Le mémoire de DES portera au choix sur :

  • La thèse si elle a lieu dans la discipline médecine générale (avec deux soutenances distinctes : thèse et mémoire), après accord du coordonnateur local du DES,
  • Un travail original ayant trait à la discipline médecine générale,
  • Une communication retenue à un congrès de médecine générale reconnu,
  • Un travail de bibliographie, ou de lecture critique, d’article ou de recommandations de bonne pratique
  • Mémoire portant sur le projet personnel effectué en dernière année d’internat (si le projet a été validé pédagogiquement par le Département de Médecine Générale)
  • La présence de références bibliographiques est obligatoire.

3. Admissibilité à la soutenance

Le projet de mémoire devra être adressé sous forme de résumé (suivant le modèle en annexe) au conseil scientifique du DMG (CSDMG) par voie électronique au moins 4 mois avant la date de la soutenance envisagée, à l’adresse suivante : csdmg@ujf-grenoble.fr

Le CSDMG devra statuer sur l’admissibilité à la soutenance du projet de mémoire, un mois au plus tard après la réception du résumé.

La notification d’admissibilité sera adressée par courriel au candidat à la soutenance et au secrétariat de la scolarité 3ème cycle.

En cas de réponse négative, l’interne devra proposer ses corrections ou un nouveau projet.

4. Procédure

Le mémoire est à déposer au moins 30 jours avant la date de soutenance, à la scolarité 3ème cycle, qui se chargera de le faire parvenir au jury. Faute de quoi l’inscription à la soutenance ne sera pas retenue pour la session en cours. Le jury en cas de problème identifié pourra en faire part à l’intéressé avant la soutenance pour permettre une correction.

5. Format

  • Une version papier en un exemplaire à remettre au jury le jour de la soutenance,
  • Une version électronique
  • Une présentation de diapositives électronique

6. Soutenance

Inscription sur réservation d’un créneau de 30 minutes dans une demi-journée prédéfinie après notification d’admissibilité à la soutenance par le CSDMG.

La soutenance a lieu en présence de ses pairs qui soutiennent leur mémoire cette demi-journée-là. La présence est obligatoire à toute la séance de soutenance et valide 3 heures d’enseignement théorique.

Devant un jury composé d’au maximum trois membres (et d’au minimum deux) dont au moins un enseignant titulaire et /ou associé de la discipline, président de jury.

La soutenance se fait sous la forme d’une présentation orale du mémoire avec un support visuel créé à l’aide d’un logiciel adéquat.

La durée de la présentation orale est limitée à 10 minutes. Elle est suivie de questions de l’auditoire et des commentaires du jury.

Pour les mémoires issus de la thèse et lorsque cette thèse a été réalisée à plusieurs, si les mémoires sont identiques, la soutenance pourra être conjointe.

7. Validation du mémoire

Elle est proposée par le jury de mémoire au coordonateur local du DES.

Thèse

Permet d’être docteur en médecine

Doit être soutenue dans les 7 ans après inscription au DES, et après validation 3 semestres. Ou dans les 6 ans après inscription dans la réforme.

Peut ne pas avoir de rapport avec la MG

Pour être autorisé à soutenir, une fiche de projet de thèse doit être adressée par l’interne au coordonnateur local (ou à son délégataire) pour approbation.

Des recommandations sont disponibles sur le site Med@tice.

Avec l’accord du coordonnateur local, la thèse peut, en tout ou partie, tenir lieu de mémoire si elle porte sur un sujet de la spécialité,

A noter : s’informer sur la thèse le plus tôt possible, l’internat, ça passe vite ! Il existe une banque de sujets de thèse, n’hésite pas à contacter le DMG pour plus d’informations !

 Obtention du Diplôme d’Etat de docteur en médecine

Le diplôme d’Etat de docteur en médecine ne peut être délivré qu’aux candidats ayant à la fois soutenu avec succès leur thèse et obtenu le diplôme d’études spécialisées délivré par l‘université.

La thèse conduisant au diplôme d’Etat de docteur en médecine est soutenue devant un jury présidé par un professeur des universités des disciplines médicales titulaire et composé d’au moins quatre membres dont trois enseignants titulaires des disciplines médicales désignés par le président de l’université sur proposition du directeur de l’UFR.

Pour obtenir le diplôme de DES, disjoint du diplôme d’Etat de docteur, l’interne doit avoir :

  • validé l’ensemble de la formation théorique,
  • validé tous les stages exigés pour le diplôme d’études spécialisées,
  • validé le mémoire rédigé et soutenu par l’interne
  • validé le document de synthèse, constitué d’un ensemble de travaux relevant de la pratique de la spécialité,
  • recueilli les appréciations annuelles de l’enseignant coordonnateur local,
  • recueilli l’avis du directeur de l’unité de formation et de recherche dont relève l’interne, qui contrôle la conformité du cursus de l’interne à la maquette de formation du diplôme d’études spécialisées concerné.

La validation est proposée par la Commission Interrégionale de validation du DES après avis favorable de la commission locale et avis du Directeur de l’U.F.R.

La commission se réunit 2 fois par an en avril et en octobre.

Ce diplôme, nécessairement accompagné du doctorat d’état, permet à l’intéressé de postuler auprès du Conseil de l’Ordre en vue d’exercer la Médecine Générale.

Obtention du Diplôme d’Etat de docteur en médecine

Le diplôme d’Etat de docteur en médecine ne peut être délivré qu’aux candidats ayant à la fois soutenu avec succès leur thèse et obtenu le diplôme d’études spécialisées délivré par l‘université.

La thèse conduisant au diplôme d’Etat de docteur en médecine est soutenue devant un jury présidé par un professeur des universités des disciplines médicales titulaire et composé d’au moins quatre membres dont trois enseignants titulaires des disciplines médicales désignés par le président de l’université sur proposition du directeur de l’UFR.

Pour obtenir le diplôme de DES, disjoint du diplôme d’Etat de docteur, l’interne doit avoir :

  • validé l’ensemble de la formation théorique,
  • validé tous les stages exigés pour le diplôme d’études spécialisées,
  • validé le mémoire rédigé et soutenu par l’interne
  • validé le document de synthèse, constitué d’un ensemble de travaux relevant de la pratique de la spécialité,
  • recueilli les appréciations annuelles de l’enseignant coordonnateur local,
  • recueilli l’avis du directeur de l’unité de formation et de recherche dont relève l’interne, qui contrôle la conformité du cursus de l’interne à la maquette de formation du diplôme d’études spécialisées concerné.

La validation est proposée par la Commission Interrégionale de validation du DES après avis favorable de la commission locale et avis du Directeur de l’U.F.R.

La commission se réunit 2 fois par an en avril et en octobre.

Ce diplôme, nécessairement accompagné du doctorat d’état, permet à l’intéressé de postuler auprès du Conseil de l’Ordre en vue d’exercer la Médecine Générale.

Pour l’ancienne maquette : les DESC

Général

Le diplôme DESC – Diplôme dÉtudes Spécialisées Complémentaires –  permet à un interne d’acquérir une formation supplémentaire et donne la possibilité d’exercer une nouvelle spécialité Il existe 2 type de DESC les DESC de type 1 non qualifiant qui donnent une compétence, et les DESQ de type 2, qualifiant (c’est-à-dire qu’on ne peut plus être médecin généraliste par la suite).

A noter que les DESC vont disparaitre avec la réforme du 3eme cycle l’année prochaine ! Certains deviendront des DES à part entière (médecine d’urgence et gériatrie) les autres seront des Formations Spécialisées Transversales avec de nouvelles conditions d’accès.

La validation des stages obligatoires de la maquette du DES est prioritaire sur celle des stages de DESC.

Les stages nécessaires à la validation du DESC mais non agrées pour la médecine générale doivent être réalisés en post internat ou exceptionnellement hors filière durant la dernière année du DES (un seul est autorisé)

Pour les DESC ayant fait l’objet d’un accord entre les coordonnateurs du DESC et du DES, des postes en nombre limité sont réservés aux internes de Médecine Générale inscrits en DESC à l’occasion des choix.

Les DESc accessibles aux internes en MG à Grenoble sont :

  • DESC « Médecine du Sport » Dr. DOUTRELEAU Stéphane, 1/an.
  • DESC « Médecine Légale » Dr. SCOLAN, 1/an.
  • DESC « Nutrition » Pr. Eric FONTAINE 1/an.
  • DESC « Médecine vasculaire » Pr. Pernod  P. 2/an GPernod@chu-grenoble.fr
  • DESC « Médecine palliative et de la douleur » Pr LAVAL Guillemette, 2 /an.
  • DESQ « Gériatrie » Pr. COUTURIER 2/an
  • DESC « Médecine d’Urgences » Pr. CARPENTIER F 8% de la promotion, soit 9/an en 2016.
  • DESC « Pharmacologie clinique et évaluation des thérapeutiques » Pr. CRACOWSKI JL 1 interne tous les 2 ans .
  • DESC « Pathologie infectieuse et tropicale, clinique et biologique » Pr. STAHL, plutôt réservé aux internes des autres spécialités, très difficile d’accès.

L’inscription en DESc nécessite la certitude de réalisation d’un an de post internat organisé au préalable par le coordonnateur du DESC.

Modalités d’accès

Nous vous donnons à titre indicatif le nombre de poste disponible par promotion. Tout dépend ensuite de votre motivation, des besoins en CCA/ assistants du service et du nombre de candidat.

En pratique il faut vous faire connaitre dès le début de l’internat par le coordonnateur du DESC pour montrer votre motivation et vous assurer qu’une place est disponible. Vous êtes en concurrence avec les autres spécialités le plus souvent. De plus il vous orientera au mieux pour choisir des stages validant DES et DESC.

Selon la filière il est impératif de réaliser certains stages pendant vos 2 ans de maquette (urgence, maladies infectieuses), pour les autres les stages sont fléchés en 3eme année. Il peut être intéressant de passer dans la filière lors de votre stage de médecine adulte mais ce n’est pas obligatoire.

  • Urgences : Sélection importante du fait du grand nombre de candidats.

Stages à privilégier: UNV ou USIC ou gériatrie, Urgences au CHU+++, Chambéry ou Annecy, Pédiatrie CHU, Chambéry, Annecy, assister à un DU, avoir un master 1, être présent aux congrès de médecine d’urgence. Le classement ECN compte pour 1/4 de la note mais n’est pas forcément rédhibitoire. on peut être bien classé dans la promo et ne pas l’avoir et être 70ème /105 et l’avoir.

  • Infectieux: très compliqué voire impossible, maladies infectieuses au CHU de préférence.
  • Gériatrie : semestre de médecine adulte à faire en gériatrie ou en médecine interne. Possibilité de demander un hors filière en médecine adulte à la place du stage mère/enfant si accepté au DESQ.
  • Sport : nombreux candidats (med G, MPR, rhumato):Pour candidater, il faut envoyer un CV et une lettre de motivation expliquant ton projet au coordinateur du DESC (Dr Doutreleau), avec possibilités de modifier ces documents au fur et à mesure de ton cursus en donnant des nouvelles par mail. Il gardera ces documents jusqu’à la prise de décision finale.
    Prise en compte de la motivation des candidats et du contenu de ton projet personnel (DESC utile pour faire ce projet, ou la capacité suffit, etc..).
    Le projet perso évolue au fil du temps et des semestres, et il arrive souvent que des internes se démotivent ou changent d’idée en cours de cursus, et inversement.
    Montrer sa motivation ca peut passer par rencontrer l’équipe du service de médecine du sport à l’hôpital sud, y aller en consultation, médicaliser des évènements sportifs sur ton temps libre, faire un DU de médecine du sport, faire des stages orientés traumatologie, etc etc… tout est possible
  • Légale: possibilité de suivre un légiste au SAU d’Annecy, médecine légale sur le CHU accessible.
  • Douleur :
  • Vasculaire :

Liste des terrains de stage agrées : http://www.auvergne-rhone-alpes.paps.sante.fr/Je-suis-interne-en-medecine-en-Auvergne-Rhone-Alpes.40758.0.html

Pour plus d’informations sur les DESC disponibles à Grenoble, rendez vous sur le site de la faculté de médecine de Grenoble : Médatice => TCEM => DESC (http://www-sante.ujf-grenoble.fr/SANTE/cms/sites/medatice/tcem/tcem/?pid=330)

Pour la nouvelle maquette.. les FST

Les anciens DESC, qualifiants ou non qualifiants, sont supprimés. Les internes auront la possibilité d’acquérir des connaissances et des compétences spécialisées supplémentaires via des options, accessibles à une seule spécialité, ou des Formations Spécialisées Transversales (FST), accessibles depuis plusieurs spécialités. En médecine générale : aucune option. Elle est par essence variée et globale. En théorie les étudiant de médecine générale peuvent accéder en revanche à toutes les FST, mais il faut que la FST ait un interêt dans le projet professionnel de l’interne.

Les FST les plus cohérentes avec le DES de medecine générale sont :

Addictologie, Douleur, Expertise médicale-préjudice corporel, Médecine scolaire, Médecine du sport, Soins palliatifs. 

On rappelle que  les compétences complémentaires acquise dans le cadre d’une FST ne pourront être exercées que dans le champ de la spécialité suivie par l’étudiant. En d’autres termes, il ne s’agit pas d’une fuite de la spécialité d’origine.  La validation des FST est du champ du doyen sur avis de la commission locale de coordination.

Modalités d’accès

L’accès à une FST ou à une option est limité par deux facteurs :

  • un nombre limité de places, défini annuellement par un arrêté des ministres chargés de l‘Enseignement supérieur et de la Santé, par centre hospitalier universitaire, par FST et par option ;
  • un dossier d’inscription avec lettre de motivation détaillant le projet professionnel présenté au plus tard 4 mois avant le début du semestre concerné. Etudié par la commission locale de la spécialité suivie par l’étudiant : le DMG au complet, un chef du CHU, un MSU, chef de clinique de médecine générale, deux représentant d’interne (Aravis), voire un représentant de l’ARS, et le pilote de la FST.

Au jour d’aujourd’hui , il nous semble que les modalités d’accès aux FST restent encore un peu flou. (juillet 2018)

DU, DIU, et MASTERS

Les DU, DIU, les Masters et les Capacités permettent de compléter ses connaissances et ses compétences. Ils se déroulent sur une ou plusieurs années. La formation dispensée est théorique et parfois pratique , sanctionnée par des examens et éventuellement par la rédaction d’un mémoire.

Les DU, DIU et Master 1 sont compatibles avec les stages du DES, les Masters 2 nécessitent généralement une année de disponibilité pour Recherche, les Capacités sont réservés aux médecins thésés.

Ces formations donnent une plus-value sur le CV pour une éventuelle embauche dans un service hospitalier en post-internat ou admission en DESC.

Les conditions d’inscription diffèrent selon chaque formation (ils peuvent être ouverts aux internes, aux médecins thésés, généralistes ou spécialistes, aux non-médecins…). Il faut donc se renseigner à la faculté pour en connaître l’intitulé, le programme, les pré-requis théoriques ou pratiques exigés par le coordonnateur de la formation, s’il existe ou non un examen probatoire, un entretien avec le coordonnateur en vue de l’inscription, etc… Les droits d’inscription sont variables et peuvent atteindre plusieurs centaines d’euros par an.

Il est tout à fait possible de suivre un enseignement de DU ou DIU sur une autre faculté que celle de Grenoble.

Gardez à l’esprit que c’est la formation théorique du DES de médecine générale qui prime.

Pour plus d’information:

http://www-sante.ujf-grenoble.fr/SANTE/cms/sites/medatice/home/portail/index.php?pid=359

Année Recherche

Les internes peuvent bénéficier d’une année recherche. Un dossier est à déposer auprès de l’assesseur du Doyen chargé de la recherche par l’intermédiaire du service de scolarité 3° cycle.

Les dates de dépôt seront affichées sur Med@tice.

L’Etat accorde chaque année un certain nombre d’allocations finançant une année recherche.

L’interne qui en bénéficie prépare un master 2 ou un début de thèse de doctorat tout en bénéficiant d’un salaire fixé régulièrement par arrêté.

Tous les internes (quelques soit leur promotion) peuvent déposer un projet s’ils ont au moins 4 semestres validés.

Une commission interrégionale se déroulant à Lyon étudie et rend un avis favorable ou non sur chacun des dossiers des internes. La commission transmet à l’ARS la liste des internes retenus, ainsi qu’une liste complémentaire d’internes classés. En cas de désistement sur la liste principale, il est fait appel à la liste complémentaire.

Les internes ne peuvent pas reporter la réalisation de l’année recherche à l’année suivante s’ils ont reçu un avis favorable de la commission. Ils peuvent toutefois représenter leur projet l’année suivante s’ils ont eu un avis défavorable la première fois.

Tu veux faire de la Recherche en Médecine Générale ?

Tu es intéressé par la Filière Universitaire en Médecine Générale (FUMG) ?

Prends contact avec le comité scientifique du Département de Médecine Générale

(csdmg@ujf-grenoble.fr).

La marguerite des compétences

Résultat de recherche d'images pour "marguerite des compétences"

Ou si vous préfèrez, cette version nettement plus sympathique :

Références

Règlement des études : c’est là

Informations complémentaires sur le site de la faculté ; c’est ICI