Stages chez le praticien

Stages chez le praticien

Les stages ont lieu auprès de Maitres de Stage des Universités (MSU). Les maîtres de stage doivent remplir les conditions nécessaires à leur agrément et suivre une formation en pédagogie organisée par la faculté. Les terrains de stages sont proposés au choix de stage comme les autres.

Un semestre de stage chez le praticien de niveau 1 (UPL=Unité Pédagogique Locale) est obligatoire au cours des deux premières années et permet de valider la maquette du DES de médecine générale.

Il regroupe 2 ou 3 maîtres de stages universitaires (MSU) entre lesquels l’interne réparti son temps. Il se déroule en 3 phases de durée variable en fonction de l’interne et du MSU, classiquement 2 mois chacune.

Phase passive : observation du MSU, de ses pratiques, participation minime à la consultation.

Phase semi active : l’interne fait la consultation intégralement avec le MSU présent qui peut analyser la pratique de l’interne et lui venir en aide si besoin. On parle de supervision directe.

Phase active : l’interne réalise ses consultations en autonomie avec supervision indirecte du MSU qui doit rester joignable par téléphone et disponible rapidement si besoin.

L’interne peut exercer une journée par semaine chez les spécialistes ou paramédicaux.

Un semestre de stage ambulatoire de niveau 2, en autonomie supervisée (SASPAS) est obligatoire en troisième année (sauf si demande de projet personnel)!! Un deuxième SASPAS est parfois possible pour ceux qui le peuvent et le souhaitent.

Pendant le stage chez le praticien, l’interne continue à être rémunéré par son établissement d’affectation (C.H.U) et ne peut recevoir de rémunération ni du maître de stage, ni des patients. Une convention est établie entre l’ARS, la Faculté, le C.H.U. et les MSU pour une durée maximale de cinq ans renouvelables.

L’interne devra vérifier qu’il a contracté une assurance responsabilité civile professionnelle.

Au cours de leur stage, les internes ne peuvent remplacer les MSU, y compris pendant leurs congés ou la permanence de soins.

Les visites à domicile sont possibles si cela reste dans le cadre de votre formation (supervision directe ou indirecte, MSU joignable par téléphone). Si vous utilisez votre véhicule personnel, pensez à prévenir votre assurance.

Il est conseillé de participer au groupe de pairs de ses MSU pendant le stage. Cela permet de valider une session de GAC.

Depuis mai 2016, une réunion d’information pour tous les internes en stage chez le praticien à lieu en début de stage. Ce afin de les informer de leurs droits et de leurs devoirs au cabinet.